mome.exprimetoi.net

Exprime-toi ! Discussions - Entraide et conseils - Prévention et lutte contre les abus - Espace pour les ados et enfants précoces
 
Infos ForumAccueilChatboxPortailNEWSFAQRechercherBlogs des membresS'enregistrerConnexionLIENS
Dim 22 Oct 2017 - 2:46

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Liens sécurité des mineurs sur internet



Connecte-toi pour voir la liste complète des derniers sujets
Derniers sujets importants
Nouveaux membres : présentez-vous et lisez les règles pour avoir accès aux rubriques


portes ouvertes sur le forum, pour les visiteurs cliquer ici

➾ Souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres = nouveau(x) membre(s)

➾ Règles du forum

Débats et discussions générales

➾ Retrouve tout ce qu'on a dit pendant ton absence Invité TOUS LES DERNIERS SUJETS : clique ici (après connexion)

Pour les autres sujets, merci de rentrer dans chaque rubrique.



_____Sujets au hasard_____


Les débats et discussions (pour tous)

➾ Remarque

➾ Que collectionne tu ?

➾ La lutte contre les agressions scolaires
➾ ça arrive aussi aux garçons
➾ Loups : les plus belles photos (extraits niveau visiteurs)
➾ autres articles en lecture libre pour les invités

Pour les questions insolites :


Divers

EPI
Enfants Précoces Infos



panneau en construction



Liens externes, sites, partenaires : cliquer sur le bouton :




































Traduire :



















Partagez | 
 

 Le végétarisme en détail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 15:45

Le végétarisme en détail


Sources : wikipédia modifié, site école privée, sites et blogs divers.
Liens vers les "meilleurs" sites et vers des infos utiles dans le sujet

____

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale.
La pratique peut inclure les œufs (ovo-végétarisme) et le lait (lacto-végétarisme). Dans le cas contraire, on parlera de végétalisme. Le pesco-végétarisme n'est pas, malgré son nom, du végétarisme car il inclut la consommation de poissons et de fruits de mer.




Formes de végétarisme - définitions


♦ Le « fruitarisme » : consiste à ne manger que des fruits, des noix, des graines et des matières végétales qui peuvent être recueillis à condition de ne pas abîmer les plantes. Le principe derrière ce mode d'alimentation est de ne pas détruire de plantes pour se nourrir, ce qui peut être évité, dans une certaine mesure, si on se contente de récolter les fruits mûrs des arbres. Un fruitarien peut donc manger les haricots, les tomates, les cucurbitacées mais refuse de manger les pommes de terre et les épinards.

♦ Le « crudivorisme-véganisme » : consiste à ne pas chauffer la nourriture à plus de 48 °C et à ne manger que des fruits et légumes crus, noix et pâtes de noix, germes de céréales et de légumineuses, graines, huiles végétales, légumes de la mer, herbes et jus de fruits frais. Les crudivores mangent les aliments crus pour des raisons de santé.

♦ « Ovo-lacto-végétarisme » : la pratique la plus répandue dans les pays occidentaux, inclut les œufs, produits laitiers (fromage, beurre, yaourts...) et le miel.

♦ « lacto-végétarisme » (ou « végétarisme indien ») inclut les produits laitiers mais exclut les œufs. Cela implique de faire la chasse aux œufs dans les produits transformés comme certaines pâtes alimentaires ou de nombreux gâteaux.
♦ « ovo-végétarisme », à l'inverse du lacto-végétarisme, exclut tout produit laitier mais inclut les œufs.

♦ Les « végétaliens » se nourrissent uniquement de végétaux (plus des minéraux ou micro-organismes comme des levures ou des bactéries) et évitent la consommation de tout produit issu de l'exploitation animale (y compris les œufs, lait, fromage et miel).

♦ Le « véganisme » s'applique à ceux qui en plus d'être végétaliens, évitent d'utiliser tout produit d'origine animale (le cuir, la laine, la fourrure, la cire d'abeille et les produits cosmétiques testés sur les animaux par exemple).
Un vegan n'accepte que les produits non-issus de la souffrance d'un animal : végétaux, minéraux ou micro-organismes (non-testés sur les animaux).

Dans le cas des personnes qui consomment également des volailles, fruits de mer, ou du poisson, on parlera aussi de « semi-végétarisme ».

Les fromages fabriqués avec des enzymes animales (comme la présure) dont l'obtention nécessite la mort de l'animal, de la gélatine (E441), ou des œufs produits dans des fermes industrielles (poules généralement élevées dans des batteries de cages) sont également généralement proscrits par les végétariens.



Régimes particuliers non-végétariens
Les régimes alimentaires suivants ne sont pas végétariens mais s'en rapprochent :


Le « flexitarisme », consiste à introduire occasionnellement des produits d'origine animale dans un régime essentiellement végétarien.
Le « pescetarisme » (ou « pesco-végétarisme »), qui inclut les produits provenant de la mer (poissons et fruit de mer) est le régime pratiqué par le médecin Andrew Weil, M.D. et recommandé dans son livre Eating Well for Optimum Health (Une bonne alimentation pour une santé optimale). Ce dernier se rapproche de la pratique alimentaire des catholiques pendant le vendredi de carême et plus traditionnellement, tous les vendredis. De nombreuses personnes, bien que se considérant elles-mêmes comme végétariennes, incluent du poisson ou de la volaille dans leur menu, entretenant la confusion entre pesco-végétarisme et végétarisme.
L'approche « macrobiotique » fut définie par Georges Ohsawa : c'est une discipline alimentaire à caractère philosophique s'appuyant sur le principe du yin et du yang. Ce système se compose de dix façons de se nourrir portant des numéros : -3, -2, -1, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7. Les niveaux -3 à 3 ne sont pas végétariens. Les n°4 à 7 sont végétaliens et excluent les salades, crudités et fruits. Un macrobiotique peut naviguer entre tous les niveaux et n'est pas forcément végétarien ou végétalien.





L'équilibre nutritionnel

Le végétarisme est un régime alimentaire qui ne comporte pas plus de risque de carence qu'un régime alimentaire zoophage s'il est suffisamment diversifié.
Cette diversification doit concerner principalement les sources de protéines (les haricots, les lentilles en contiennent énormément (21-24 %), et le soja, par exemple, contient 35-37 % de protéines, contre 17 % dans la viande bovine : en fait, les végétaux contenant beaucoup de protéines en apportent plus que la viande).

Les végétaliens qui proscrivent non seulement la chair animale mais également les produits dérivés de l'élevage (lait, œufs, ...) doivent être attentifs à la diversification de leur alimentation en ce qui concerne la vitamine B12, et peuvent avoir recours à des suppléments alimentaires.
Comme dans d'autres régimes alimentaires, des déficiences en certains nutriments peuvent apparaître si l'alimentation n'est pas suffisamment variée.

L'industrie alimentaire utilise de nombreuses substances provenant d'animaux qui ne permettent pas un régime végétarien quand elles entrent dans la composition même de l'aliment (additifs), ni un régime végétalien quand ces denrées sont utilisées pour la production des aliments.
Comme dans tous les régimes alimentaires, les apports d'un régime végétarien doivent être principalement constitués de protides, glucides et lipides mais également comporter certaines substances comme les vitamines et minéraux en petites quantités. Les fibres quant à elles ne sont pas assimilables lors de la digestion mais participent à son bon déroulement.


Protides, glucides, lipides et fibres

Apport en protéines


Les protéines sont des polymères constitués de molécules plus petites, les acides aminés. Il existe vingt acides aminés différents dont huit sont dits essentiels chez les humains adultes (neuf chez les nourrissons). Ces acides aminés essentiels ne peuvent être synthétisés par l'organisme à partir d'autres molécules et doivent être apportés par l'alimentation. Pratiquement toutes les protéines, qu'elles soient animales ou végétales, contiennent les vingt acides aminés, donc en particulier les huit acides aminés essentiels, mais les céréales (blé, riz, maïs...) tendent à être pauvres en lysine et isoleucine et les légumineuses (haricots, lentilles, petits pois, pois chiches...) pauvres en méthionine et tryptophane. Cependant, il s'agit de généralités : le soja est une légumineuse mais il est assez riche en méthionine et l'on connaît certaines variétés de maïs à haute teneur en lysine (comme la variété opaque-2).
C'est pour cela que l'on recommande souvent de combiner au cours d'un même repas des céréales et des légumineuses, de manger par exemple du pain ou des pâtes lorsque l'on mange des lentilles ou des petits pois. Divers aliments végétaux contiennent tous les acides aminés essentiels en de bonnes proportions, par exemple le soja, le quinoa, le chènevis et les amaranthes. La levure alimentaire (Saccharomyces cerevisae) est particulièrement riche en lysine, on peut la consommer sous forme de flocons, mais elle entre aussi dans la composition de nombreux pâtés végétaux et de pâtes à tartiner salées (Marmite...). Certains nutritionnistes recommandent de veiller à ce que les 8 acides aminés essentiels soient suffisamment présents dans chaque repas, faute de quoi la synthèse des protéines se trouverait bloquée, d'autres estiment suffisant qu'ils le soient au cours d'une même journée.
L'Association américaine de diététique déclare : « À elles seules, les sources végétales de protéines peuvent fournir des quantités adéquates d'acides aminés si elles sont consommées de façon variée et que les besoins énergétiques sont satisfaits ».


Apport en glucides

Les végétaux tels que les céréales, racines, fruits et légumes sont très riches en glucides. Comme dans tout régime alimentaire, il faut minimiser les apports en sucres simples et privilégier les apports en sucres lents. En effet, les sucres simples, et notamment le saccharose, appelé couramment sucre, consommés en excès sont susceptibles d'entraîner une prise de poids et le développement de maladies comme le diabète. La plupart des fruits cependant, bien que riches en sucres simples apportent également beaucoup de vitamines et de fibres117. Par contre, les confiseries, confitures, peuvent ne pas contenir de substance d'origine animale mais n'en sont pas moins, de par leur richesse en sucres simples, à consommer en petites quantités.


Apport en lipides

Les apports en Lipides ne sont pas problématiques dans le cadre d'une alimentation végétarienne ou végétalienne. En effet, la seule carence possible peut provenir de l'absence de certains acides gras insaturés dits essentiels car non produits par l'organisme. C'est par exemple le cas de l'acide linoléique. Or, la plupart des huiles végétales permettent un apport suffisant en ces acides gras essentiels.
Les graisses d'origines végétales sont par ailleurs bien plus saines pour l'organisme que celles qui proviennent des animaux, car elles préviennent les maladies cardiovasculaires et préviennent l'apparition d'athérosclérose.


Apport en fibres alimentaires

Essentielles au bon déroulement de la digestion intestinale, les fibres alimentaires se trouvent quant à elles en grande quantité dans presque tous les fruits, légumes et céréales.

Les apports et les carences en vitamines

- La provitamine A, présente dans de nombreuses tubercules et racines, est convertie en vitamine A dans les parois de l'intestin.
Mis à part la vitamine B12 (cf. ci-dessous), les vitamines B se trouvent toutes facilement dans le règne végétal. Les légumes, céréales, légumineuses et noix en renferment en bonnes quantités.

- La vitamine B12 (ou cobalamine) pose un problème particulier. On en trouve dans le lait et les œufs, mais cet apport risque d'être insuffisant, sauf pour une personne végétarienne qui en consommerait de grandes quantités. Il est recommandé aux végétaliens, mais aussi aux lacto-ovo-végétariens, de veiller à un apport sous forme de complément alimentaire.

- La vitamine C se trouve en abondance dans les fruits et légumes.

- La vitamine D n'est pas présente dans les végétaux, mais elle est fabriquée par la peau lors de l'exposition au soleil. Une supplémentation peut être conseillée dans le cas de personnes à la peau foncée (qui produit moins de vitamine D) et/ou s'exposant peu au soleil, surtout dans le cas des enfants.
La vitamine D (d'origine végétale) se trouve aussi parfois en supplémentation dans certains aliments du commerce. Les lacto-ovo-végétariens en trouveront également dans les produits laitiers et, dans une moindre mesure, dans les œufs.

- Les huiles végétales et le son de blé sont d'excellentes sources de vitamine E.
- Les légumes verts et les laitages contiennent de la vitamine K en grande quantité.


Les nutriments minéraux

Le calcium est présent dans tous les végétaux, particulièrement dans les parties feuillues, par exemple dans les épinards. Les brocoli et d'autres types de chou sont également riches. Les fruits oléagineux comme les amandes (natures ou sous forme de purée) et les fruits secs comme les figues sont aussi riches en calcium. Le lait de soja du commerce et les yaourts de soja sont souvent supplémentés en calcium, au même taux que le lait de vache (environ 1200 mg/l). Certaines eaux minérales, ainsi que l'eau du robinet dans certaines régions, sont elles aussi une source importante. Les purées d'oléagineux comme la purée d'amandes complètes ou de sésame contiennent de grandes quantités de calcium. Le lait de vache est une source riche pour les lacto-végétariens.

Les légumineuses telles que lentilles, haricots ou pois sont de bonnes sources de fer. Idem pour les purées d'oléagineux (amandes, sésame...), la mélasse ou le sucre complet. Bien qu'il soit non héminique, le fer d'origine végétale est bien absorbé par l'organisme grâce à la vitamine C.

Les algues marines et le sel iodé sont des sources notables d'iode dans l'alimentation. Les végétaux en sont une source aléatoire, leur richesse en iode dépendant de celle du sol où ils poussent.

Le magnésium se trouve dans les légumes et fruits comme les bananes et les amandes.
Parmi les sources de manganèse, l'on peut citer le riz (surtout complet), l'avocat ou encore les œufs.
Le sélénium se retrouve dans les champignons, les endives ainsi que l'ail.
Dans le monde végétal, le zinc se trouve principalement dans les noix et amandes. On en trouve également dans les produits laitiers.
De nombreux oligoéléments, minéraux et éléments chimiques, parmi lesquels figurent le fluor, le cuivre, le chrome ou le brome, sont présents dans l'eau minérale ou de source.


_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 15:46



Motivations
La décision de devenir végétarien peut être due à une combinaison de raisons

Motivation éthique

Les « végétariens éthiques » considèrent que la majorité de la population mondiale ne se nourrit de viande que par tradition, par commodité, par simple habitude ou pour le plaisir. Ces justifications ne leur apparaissent pas suffisantes pour la souffrance occasionnée par la production de viande.

Ce type de végétarisme est souvent associé avec le mouvement de Libération animale, quand bien même tous les végétariens éthiques ne souscrivent pas à cette notion de droit de l'animal. Néanmoins, cette éthique peut avoir d'autre source philosophique et ce, depuis l'Antiquité ; ainsi, le philosophe et prêtre d'Apollon à Delphes, Plutarque, et le poète latin Ovide (en référence à Pythagore), défendent le végétarisme selon un point de vue éthique.

L'antispécisme est un mouvement philosophique et politique qui considère que tous les êtres sensibles (capables de ressentir de la souffrance, du plaisir et d'autres sensations et émotions) sont égaux en un sens moral ; et qu'en conséquence, les intérêts d'un animal non humain à ne pas souffrir ou à vivre une vie heureuse et satisfaisante ont autant d'importance que les intérêts équivalents d'un humain.
Dès lors, selon ce mouvement, le spécisme est une discrimination arbitraire fondée sur l'espèce, tout comme le racisme est une discrimination arbitraire fondée sur la race et le sexisme une discrimination arbitraire fondée sur le sexe.

D'autres motivations, plus précises dans la définition éthique, existent, comme le principe de non-violence, qui est la raison majoritaire du végétarisme pour l'humanité le pratiquant, majorité qui est hindoue (la « non-violence » originale, ou l'ahimsa, base politique de la vie en société hindoue selon les Lois de Manu, est synonyme de végétarisme/végétalisme/véganisme), ou la volonté de revaloriser la mort et la souffrance jusqu'alors banalisées


Droit

Le végétarisme est une pratique qui peut être motivé par le droit – défini comme l'« ensemble des règles qui régissent la conduite de l'homme en société, les rapports sociaux », dans le cadre évidemment du droit considérant comme nécessaire les droits des animaux.
Le végétarisme (ou l'interdiction de tuer/manger un animal), en tant que norme à faire respecter par des lois, existe depuis l'Antiquité, avec, en Inde, les édits de l'empereur Ashoka (v. 304 av. J.-C. - 232 av. J.-C.), au Gujarat, les lois du roi jaïn Kumârapâla (1143–1172)73,74,75, et, au Japon, les lois promulguées (en 676 ap. J.-C.) par l'empereur Temmu72 par exemple, mais aussi en Europe à l'époque présocratique, avec, en particulier, Pythagore et Empédocle :
Aujourd'hui, c'est le philosophe américain Tom Regan, professeur à l'université d'État de Caroline du Nord (et président en 1993 de l' American Society for Value Inquiry), qui est célèbre pour sa défense du végétarisme et des animaux dans le cadre du droit ; en premier lieu, il prend appui, pour développer sa théorie du droit, sur la considération de la vie mentale des animaux, considérée selon leur degré de complexité, et en arrive à ce bilan :
Ce point de vue est partagé (mais élargi à tout être vivant sensible et non aux seuls animaux qui ont des capacités cognitives complexes) par le professeur de droit à l'université d'État du New Jersey Gary Francione


Dégradation de la condition animale

L'« ensauvagement » des animaux domestiques (des animaux qui deviendraient agressifs à la suite du traitement qu'ils subissent) ;
La « folie animale », signifiant un mal-être intense et prolongé, (les poules en cages se picorent entre elles, ce qui « nécessite » l'ablation (douloureuse) de leur bec ; les porcs, s'ils ne sont pas incarcérés dans des stalles qui les privent totalement de mouvements mais dans de plus « grandes » cages, – s'automutilent, etc.) ;
Et la consanguinité, qui engendre la débilité (ou fragilité) physique et mentale des animaux d'élevage ou dits « de race » : « la définition officielle d'un individu non consanguin : ses parents n'ont pas d'ancêtre commun sur cinq générations [:] Il y a de moins en moins d'animaux qui (...) ne sont pas consanguins aujourd'hui : (...) Tout cela au nom de l'économie. Parallèlement (...) la sélection (...) n'a pas su empêcher l'appauvrissement génétique (...) ».



Intérêt environnemental[modifier]
Article connexe : Impact environnemental de la production de viande.



Économie des ressources naturelles

Le World Watch Institute considère que la production de viande et de produits d'origine animale dans la quantité actuelle et probablement à l'avenir n'est pas soutenable du point de vue de l'environnement dans une optique de développement durable. Jean Mayer, nutritionniste de l'université Harvard estime que si la consommation de viande aux États-Unis diminuait de 10 %, l'agriculture américaine pourrait nourrir en grains et légumes près de 60 millions de personnes dans le monde.
L'eau devient une ressource de plus en plus rare dans de nombreux endroits du monde. Sa consommation trop importante par les humains endommage les rivières et les écosystèmes et mène à la salinité et la désertification. Un régime végétarien consomme considérablement moins d'eau qu'un régime basé sur la viande.


Préservation de l'environnement

L'élevage en batterie, bien qu'utilisant moins de surface, ou l'engraissement des animaux de plein air (les plus rares) requièrent de grandes quantités de nourriture (de type monoculture) qui doivent être cultivées sur de grandes étendues de terre (ce qui nécessite la déforestation, vu que la consommation de viande augmente à travers le monde) : 38 % des forêts de l'Amazonie ont été détruites pour l'engraissement des bovins et au moins 100 espèces disparaissent chaque jour en raison de la déforestation : « la principale raison d’extinction d’espèces est la plupart du temps attribuée à la perte de zones à forte densité et endémisme comme les forêts brésiliennes ou les forêts de Madagascar qui ont été réduites de 90 % de leur taille d’origine au cours de ces quarante dernières années ».
L'élevage et l'alimentation pour l'engraissement du bétail utilisent 78 % des terres agricoles mondiales. Avec un hectare de terrain consacré à la culture de fruits et légumes, on peut nourrir trente personnes, mais cinq personnes seulement si ce même hectare est utilisé pour produire des œufs ou de la viande blanche, et beaucoup moins si l'on ne produit que de la viande rouge. Il faut d'ailleurs 7 à 10 kg de protéines végétales pour faire un kilogramme de protéine animale.
La surpêche et le chalutage sont également destructeurs pour les écosystèmes marins. Ce faisant, 90 % des grands poissons (thon, espadon, marlin, cabillaud, flétan, raie et limande) ont été surpêchés et sont en conséquent des espèces en voie de disparition.


Lutte contre le réchauffement climatique

Les protéines animales requièrent de plus grandes dépenses d'énergie fossile, huit fois plus que pour une quantité comparable de protéine végétale. Cette consommation d'énergie fossile produit du dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre. La production animalière produit également du fumier, qui, bien qu'il soit une base du compost, dégage du méthane. Aux États-Unis (le plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre), le bétail produit environ 20 % des émissions totales de méthane. Une tonne de méthane a un potentiel de réchauffement de la planète de 23 tonnes de dioxyde de carbone.
Le régime végétarien serait par ailleurs une manière de lutter contre le réchauffement climatique : le ratio (énergétique) pour la production d'un kilogramme de viande est 100 fois plus important que pour produire la même quantité de céréales. Des animaux tels que la vache produisent 100 g/jour de méthane, qui est un gaz à effet de serre 26 fois supérieur au CO2. Une agriculture différente peut être faite de moins de produits industriels, moins d'engrais, moins de déchets.
Selon le journaliste Fabrice Nicolino : « Un rapport de la FAO (agence de l’Onu pour l’agriculture) établit que l’élevage mondial émet plus de gaz à effet de serre que tous les transports (terre, air, mer) dans le monde. Si on prend en compte toute la chaîne de production de la viande, cela représente 18 % des émissions de ces gaz produits par l’homme... Une des causes majeures du réchauffement climatique ».
En mai 2009, Gand devint la « première ville au monde à devenir végétarienne au moins une fois par semaine », lorsque les autorités locales décidèrent d’instaurer une « journée hebdomadaire sans viande ». Les officiels, les personnalités politiques et divers fonctionnaires mangeraient végétarien un jour par semaine, en reconnaissance de ce rapport des Nations unies. Des affiches publiques incitèrent la population à participer aux « journées végétariennes », et des cartes de la ville indiquant les restaurants végétariens furent imprimées. À partir de septembre 2009, les écoles de la ville auront un veggiedag (« journée végétarienne ») hebdomadaire elles aussi.

Santé

Selon l'ouvrage de John Robbins, The Food Revolution, les végétariens et végétaliens vivraient en moyenne 6 à 10 ans de plus que le reste de la population. De nombreuses statistiques indiquent que le régime végétarien diminue les risques de développer des pathologies cardio-vasculaires, certains cancers, l'ostéoporose, l'asthme, l'arthrite, le diabète et l'obésité.
L'Association américaine de diététique déclare : « Quand bien même des facteurs extérieurs, tels que l'activité physique et le fait de s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool, pourraient jouer un rôle, une alimentation sans viande est clairement un facteur contribuant à réduire le taux de morbidité et de mortalité de plusieurs maladies dégénératives chroniques » et considère que le régime végétarien est efficace pour la prévention et le traitement de nombreuses affections.
Une consommation excessive de viande et d'abats est également associée à l'apparition de la goutte (accumulation d'acide urique).
Certains chercheurs comme Dean Ornish auraient obtenu des résultats positifs en traitant des maladies du cœur de certains patients avec un régime végétarien strict et un programme visant à diminuer le stress. Des préoccupations nutritionnelles encouragent aussi les régimes favorisant les fruits, les légumes et les céréales et minimisant la viande et l'absorption de lipides sans toutefois les interdire.

Le végétarisme pourrait provoquer des carences en vitamine B12 et D, ou en fer. Mais la théorie selon laquelle la grande quantité de fer contenue dans les nourritures animales serait facilement absorbable est controversée également. En ce qui concerne les protéines, elles ne se trouvent pas uniquement dans la viande mais aussi dans les produits laitiers, les œufs, le pain, la spiruline, les céréales complètes, les fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes, graines de courge, sésame...) et les protéagineux (lentilles, riz, haricots, pois chiches, soja, quinoa).
Il est parfois avancé que si la diète standard d'un humain occidental est indéniablement omnivore et qu'il s'y adapte très bien, le débat sur la physiologie de type omnivore de l'humain n'est pas clos. La dentition de l'humain — mâchoires de force moyenne et petites canines non tranchantes — est comparable à celles des primates frugivores (qui, s'ils consomment à l'occasion de la viande, sont intrinsèquement frugivores). Ainsi Georges Cuvier, Charles Giraud ou Charles Darwin (entre autres) considéraient le frugivorisme comme le régime le plus naturellement adapté à la physiologie de l'humain. Par ailleurs, la physiologie de l'homme est très différente de celle des animaux carnivores monogastriques. Si, à la différence des herbivores et des granivores, l'humain ne dispose pas d'un estomac spécifique à la nutrition végétale (sa vésicule biliaire s'épuise à la digestion des huiles végétales), son intestin mesure dix à douze fois la longueur de son corps, contre quatre à cinq fois chez le carnivore.

De nos jours, certaines viandes produites de façon industrielle contiennent des traces de produits industriels ingérés par les animaux ou qui leur sont inoculés durant leur vie (hormones de croissances, antibiotiques, contraceptifs et pesticides). Il faut remarquer que l'emploi d'hormones (de croissance ou autres), fréquent aux États-Unis, est interdit au Canada et en France. La viande des animaux élevés aux hormones (notamment les vaches et les porcs engraissés ainsi que les saumons d'élevage) contient des proportions plus importantes de graisses et une valeur nutritionnelle moins importante que les viandes des animaux vivant en liberté dans leur milieu naturel. Cette réalité conduit un certain nombre de personnes à devenir végétariennes.


_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 15:54


motivations (suite)


Prévention de la maladie d'Alzheimer

Étant donné les similitudes des symptômes (la démence) et les causes de ces pathologies graves que sont la maladie de Creutzfeldt-Jakob (équivalent humain de l'encéphalopathie spongiforme bovine) et celle d'Alzheimer (qui sont deux maladies neurodégénératives caractérisées par l'accumulation d'agrégats de protéines – quoique de types différentes – formant des dégénérescences au niveau cérébral), quelques études cliniques tendent à démontrer que la consommation de viande (poissons compris) en grande quantité favoriserait le développement de la maladie d'Alzheimer.

Religion

Beaucoup de religions, dont le bouddhisme, l'hindouisme, et spécialement le jaïnisme, enseignent que toute vie devrait avoir une valeur et ne devrait pas être détruite volontairement pour une gratification humaine non nécessaire.

- Hindouisme : L' ahimsâ est la notion philosophique des religions indiennes (de l'hindouisme, du bouddhisme et du jaïnisme) qui introduit le végétarisme comme norme dans l'alimentation. L'ahimsâ est une valeur qui recommande la non-violence et le respect pour toute vie, humaine, animale ou végétale. Ahimsâ est assez souvent traduit par non-violence ou non-nuisance à l'égard de tous les êtres vivants ou respect de la vie sous toutes ses formes.
Les alcools et les aliments non-végétariens (viandes, poissons, œufs) sont prohibés dans presque toutes les villes saintes de l'hindouisme.

Le svadharma (le dharma personnel) des brahmanes inclut le végétarisme, le brahmane étant appelé à mener une vie absolument pure. L'hindouisme encourage donc le végétarisme.

Dès le 6ème siècle av. J.-C., les Upanishad soulignent que les animaux et les humains sont frères, puisque tous hébergent en eux l'âtman et de ce fait sont les sanctuaires du Brahman.

- Bouddhisme : Des écoles du bouddhisme (Mahâyâna notamment) demandent à leurs adeptes d'être au moins végétariens, d'autres écoles bouddhiques n'imposent pas le végétarisme, mais le conseillent ; c'est néanmoins au Bouddha à qui l'on doit le renforcement de cette pratique en Inde, par le biais de l'empereur Ashoka.

les moines bouddhistes doivent encourager le végétarisme – la non-violence à l'égard des animaux – autour d'eux), excepté quand l'animal a été tué à leur intention ou appartient à la liste des animaux prohibés (humain, éléphant, cheval, chien, serpent, lion, tigre, panthère, ours et hyène).

Récemment, les Tibétains modifient profondément leurs habitudes alimentaires et deviennent de plus en plus végétariens. Ils suivent les conseils du 14e Dalaï-Lama et du 17e Karmapa, qui ont donné en 2007 et 2008 des instructions sur les bienfaits de ne pas manger de viande afin de ne pas faire souffrir les animaux.

- Religions d'origine chinoise : Dans les sociétés chinoises, l’alimentation normale, ancienne fait référence à un régime associé aux moines taoïstes, et quelquefois pratiqué par la population durant les festivités taoïstes. Le terme utilisé pour désigner ces pratiquants se traduit par « végétariens ».

Les mouvements néo-confucianistes demandent à ses adeptes de suivre un régime végétarien, comme le Ikuan Tao.

- Religions abrahamiques : Pour les religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, islam), le premier homme, Adam, était végétarien/végétalien.

Pour le judaïsme, le christianisme, le rastafarisme et l'islam, qui ont un fond culturel commun concernant l'histoire de l'humanité – celle en rapport avec la Bible –, le végétarisme/végétalisme était à l'origine la pratique alimentaire de l'humanité (voir la Genèse : I:29) et du reste du monde animal (Genèse : I:30), végétarisme qui existait au Jardin d'Éden jusqu'au Déluge, ce qui signifie que, pour ces religions, les premiers êtres humains créés par Dieu, – Adam et Eve –, et leurs descendants, étaient végétariens/végétaliens, et ce, pendant dix générations

Islam : Dans l'islam, il n'y a aucune interdiction dans le fait d'être végétarien (ce dernier mangeant ainsi parfaitement halal), quoique cette pratique demeure peu commune dans le monde musulman.
D'ailleurs, il existe une tradition du végétarisme au sein de l'islam, liée en particulier au soufisme


Solidarité

Il existe parmi les arguments avancés par certains végétariens, celui d'une solidarité morale envers les peuples du tiers monde et les hommes exploités. En effet, des céréales destinées à l'alimentation du bétail occidental sont souvent cultivées dans des pays du tiers monde alors qu'elles pourraient être affectées directement à la consommation des populations locales (comme en 1985, pendant la famine (faisant plus d'un million de morts), durant laquelle l’Éthiopie continua à exporter des céréales pour l'engraissement du bétail anglais.


Selon Fabrice Nicolino, l'alimentation carnée régulière n'est possible que pour une minorité d'êtres humains ayant suffisamment de revenus pour s'en acheter : mais la généralisation au niveau mondial d'un tel régime alimentaire est impossible, et, au spectacle grandissant des populations humaines souffrant de la faim, devient un scandale, car, dans le même temps, il s'agit bien d' engraisser au maximum un animal – lorsqu'on l'élève pour sa viande : « On n’a jamais compté autant de personnes qui sont touchées par la famine. Elles sont plus d’un milliard aujourd’hui. En même temps, la consommation de viande explose. (...) Quand on sait qu’il faut de 7 à 10 kilogrammes de protéines végétales pour faire un kilogramme de protéine animale, se pose la question de où trouve-t-on ces végétaux pour nourrir les cheptels. Personne ne peut répondre à cette question aujourd’hui. Il faudra choisir entre nourrir les humains ou les animaux… »
Selon le ministère indien de l'agriculture, un hectare de terre arable permet de produire 20 tonnes de pommes de terre, contre seulement 50 kg de viande200. En Inde, le régime végétarien est considéré comme l'une des solutions à la sous-alimentation, mais des lobbies de l'élevage industriel et des grands propriétaires terriens font pression dans le sens contraire.

Desmond Morris, s'inscrivant dans la trace de Plutarque et de Montaigne, laisse d'ailleurs entendre que l'obligation de respecter les bêtes rendrait intolérables la plupart des conduites que des citoyens de pays démocratiques s'autorisent vis-à-vis d'autres hommes qu'ils exploitent comme des esclaves ou laissent mourir de faim.


Convictions analogues

Alors que le végétarisme est généralement défini strictement comme étant à la base un régime alimentaire, beaucoup de végétariens motivés religieusement, éthiquement ou pour des raisons liées à l'environnement (avec les mouvements de Libération Animale et les partis verts) s'efforcent de minimiser les dommages causés de manière diverse aux animaux.
De nombreux végétariens considèrent qu'éviter les produits fabriqués à partir des parties du corps d'un animal (cuir, suif, savon) fait partie de leur définition du végétarisme (les éviter strictement est du véganisme). D'autres considèrent le cuir fabriqué à partir d'animaux morts de causes naturelles comme acceptable. Comme ceci est impraticable pour beaucoup d'hindous, certains n'utilisent absolument aucun produit fabriqué avec de la peau de vache. Quelques États ont interdit l'abattage de vaches dans les lieux de pèlerinages ou dans des régions entières dans lesquelles les hindous sont attachés au caractère sacré des vaches.
Beaucoup des végétariens motivés pour des raisons de santé sont aussi concernés par l'agriculture biologique ou/et par la non-utilisation d'OGM dans la production alimentaire. (dans l'alimentation animale non-biologique, le consommateur européen consomme indirectement des OGM. En effet, les animaux (volailles, porcs, vaches) sont en partie alimenté de maïs et soja venant des États-Unis et du brésil. Or ces pays pratiquent la culture OGM, et les récoltes OGM et non-OGM sont livrées dans les mêmes cales de bateaux. Seuls le maïs et soja biologiques, ayant un approvisionnement différencié, sont actuellement encore garantis sans OGM)

Esthétique

Quelques personnes jugent la viande peu appétissante, particulièrement crue, et préfèrent simplement s'abstenir de consommer de la chair animale pour des raisons esthétiques ou émotionnelles. D'autres trouveront esthétique le simple fait d'être végétarien.


Cas des végétariens par tradition familiale

Pour les végétariens nés au sein d'une famille végétarienne (ce qui constitue une grande part des végétariens à travers le monde, du fait de la tradition hindoue), le goût de la viande n'a pas bon goût, n'apporte aucun plaisir (les premières ingestions de la viande sont d'ailleurs suivies de vomissements), et l'odeur cuisinée des chairs animales (celles des mammifères, oiseaux, poissons, etc.) est en fait très désagréable à l'odorat des végétariens nés : cela est dû au fait que le palais et les sens développent leurs compétences et préférences avant tout pendant l'enfance, et que ce faisant les enfants végétariens prennent en revanche plus de plaisir à consommer les légumes mal aimés par les enfants nés dans une famille pratiquant la zoophagie.

Le Mahatma Gandhi rapporte que pendant son adolescence, il se laissa convaincre de manger de la viande de chèvre par un camarade et par conviction nationaliste (les Anglais dominant les Indiens, selon son camarade, parce que zoophages) : cela ne lui procura aucun plaisir, et lui fit faire des cauchemars où il se voyait réincarné en chèvre tuée par un boucher.
Parce que « l'idée même de se trouver à coté de quelqu'un qui pourrait cuisiner de la viande est rebutante » pour les végétariens de naissance, animalistes ou antispécistes, des immeubles en Inde, à Mumbai tout particulièrement, proposent des appartements dans des zones où seuls les végétariens (toutes religions confondues) sont autorisés à habiter.


_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 15:56

Le végétarisme dans l'Histoire

« Jamais je ne consentirais à sacrifier au corps humain la vie d’un agneau. J’estime que, moins une créature peut se défendre, plus elle a droit à la protection de l’homme contre la cruauté humaine » – Mahatma Gandhi.

Le mot végétarisme apparaît au 19ème siècle, cette pratique ayant été appelée "abstinence" dans un premier temps, puis "xérophagie" ou "diète végétale", en Occident du moins ; les végétariens étaient appelés jusque là "Pythagoréens", en référence au philosophe Pythagore ou "légumistes" selon le lexicographe Claude Augé.
La Vegetarian Society (qui eut comme membre M. K. Gandhi), fondée en 1847, écrit qu'elle a créé le mot végétarien à partir du Latin vegetus signifiant « sain, frais et vivant », comme, par exemple, dans l'ancienne expression homo vegetus désignant un homme sain de corps et d'esprit.
L'Oxford English Dictionary écrit que le mot prit un usage général après la formation de la Vegetarian Society à Ramsgate en 1847, bien que donnant deux exemples d'utilisation en 1839 et en 1842.



Philosophies et personnalités végétariennes

Le régime végétarien a été prôné par de nombreux courants philosophiques, notamment indiens (hindous, jaïns et bouddhistes, dans le cadre de l'Ahimsâ) et grecs (essentiellement l'orphisme, le pythagorisme, et les disciples d'Empédocle) ainsi que par plusieurs personnalités et mouvements juifs (esséniens par exemple), chrétiens et musulman (au sein du soufisme).
Le dictateur Adolf Hitler se disait végétarien, à partir de 1932.
Tout au long de son histoire, la dimension éthique et non-violente du végétarisme a été soutenue et pratiquée par de très nombreuses personnalités, comme :
les philosophes grecs :
- Pythagore
- Platon
- Théophraste
- Apollonios de Tyane
- Plutarque20,
(...)
- les poètes latins Ovide, Virgile, Horace
- le philosophe latin Plotin

- En Inde, les philosophes Mahavira (et les Tirthankaras), Adi Shankara, Madhva, Chaitanya Mahaprabhu, Swaminarayan, A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, Jiddu Krishnamurti,
- Gautama Bouddha
- l'empereur indien Ashoka
(...)
- Mahatma Gandhi
- En Iran, les prophètes iraniens Zarathoustra et Mani, l'écrivain Sadeq Hedayat

- Aux États-Unis :
- le physicien Albert Einstein
- Martin Luther King
- le philosophe Amos Bronson Alcott
- le médecin John Harvey Kellogg
- l'écrivain américain d'origine polonaise Isaac Bashevis Singer
- Au Royaume-Uni,
le poète anglais Percy Shelley
le poète britannique Lord Byron
l'écrivain irlandais George Bernard Shaw
la féministe britannique Anna Kingsford,

- En France :
le poète et homme politique Alphonse de Lamartine
l'écrivain Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre
le géographe Elisée Reclus
le philosophe et médecin alsacien Albert Schweitzer
l'écrivaine d'origine belge Marguerite Yourcenar
l'actrice Brigitte Bardot,
le journaliste Aymeric Caron

Et partout dans le monde :
la mystique irakienne musulmane Rabia al Adawiyya
l'empereur chinois Wudi
l'empereur japonais Tenmu
le roi indien Kumârapâla
l'artiste italien Léonard de Vinci
l'artiste flamand Pierre Paul Rubens
la femme politique birmane Aung San Suu Kyi
le poète arabe Abu-l-Ala al-Maari
l'écrivain russe Léon Tolstoï
le philosophe anglais David Hartley
l'écrivain tchèque Franz Kafka
l'écrivain israélien Shmuel Yosef Agnon
l'écrivain belge Maurice Maeterlinck


Actuellement, des personnalités telles que Paul McCartney s'associent à Olivia Harrison, Yoko Ono, Sheryl Crow, Jeff Beck, Bryan Adams, Moby et fondent Meat Free Monday, « Lundi sans viande » afin de sensibiliser l'opinion sur le retentissement de la consommation de viande sur l'écosystème : « manger moins de viande pour un monde meilleur ».

Aujourd'hui, alors que la consommation de viande a quintuplé depuis 1950 au sein de l'humanité pratiquant la zoophagie, le végétarisme connaît un nouvel essor dans les pays industrialisés, pour des raisons d'ordre éthique et écologique.





Répartition mondiale

Le végétarisme est une pratique minoritaire en France avec une estimation d'un million de personnes, soit environ un peu moins de 2 % de la population française, mais a été popularisé largement au Moyen Âge dans le sud de la France grâce au catharisme, avant d'être combattu lors de la Croisade catholique et l'Inquisition à l'encontre des « Albigeois ».

En Europe, l'Allemagne et l'Italie sont les pays qui regroupent le plus de végétariens, avec respectivement 8 et 6 millions d'individus.
Les États-Unis en comptent 25 millions.
Pour ce qui est du Moyen-Orient, c'est Israël qui a le pourcentage le plus élevé de végétariens, avec 8,5 % de sa population.

L'Inde est le pays où le végétarisme est le plus pratiqué au monde (le végétarisme indien excluant les œufs), avec un taux d'environ 40 % de la population, soit 450-500 millions de personnes. L'État du Gujarat possède le plus haut pourcentage de végétariens en Inde, avec 80 % de la population, soit plus de 40 millions de personnes.

Il existe dans le monde des villes strictement végétariennes de par la loi (prohibant la vente/consommation de viande et la présence d'abattoirs sur leur sol et leur périphérie), la plupart se trouvant en Inde. Ce sont des villes saintes de l'hindouisme ou du jaïnisme

Le cas particulier de l'Inde
Le végétarisme en Inde est très répandu et a engendré des méthodes commerciales originales ; l'Inde, pays peuplé par plus d'un milliard d'habitants, est aussi celui où le pourcentage de la population végétarienne est le plus important. Beaucoup de restaurants en Inde se distinguent clairement – ainsi que les marchés –, comme étant « non-végétariens », « végétariens » ou « purs végétariens » (ce qui fait référence au régime lacto-végétarien).
Selon le Hindu-CNN-IBN de 2006, 31 % des Indiens sont lacto-végétariens, et 9 % sont lacto-ovo-végétariens : d'après cette étude, 40 % des Indiens sont donc végétariens dans le sens occidental du terme (absence de zoophagie), soit environ 500 millions de personnes (autant que la population de l'Union européenne).

Parmi toutes les communautés religieuses, le végétarisme est le régime le plus répandu chez les hindous avec 85 % de pratiquants (chez les jaïns, il est obligatoirement à 100 %) et le moins fréquent, respectivement, chez les musulmans (3 % de végétariens), les chrétiens (8 % de végétariens) et les habitants des zones côtières, consommateurs de poissons.


_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 16:04

Critiques


:signaltion: Voir > http://vegetarisme.blogspot.fr/2007/07/les-sceptiques-vous-diront.html pour les contre-arguments plus complets vis à vis des non-végétariens




Moralisation d'une pratique alimentaire[modifier]

Si la critique des niveaux élevés de consommation de viande dans les sociétés occidentales est fondée, l'interdiction absolue opérée par le végétarisme sur l'ingestion de viande est, comme tout absolu, considérée par certains comme une vision morale, et à ce titre, peut être soumise aux critiques classiques des impératifs moraux (tentations universalistes, intolérance potentielle, etc.). Selon le philosophe Dominique Lestel, les végétariens dans la lignée de l'antispécisme, ( et de l'hindoisme, du jaïnisme et du bouddhisme), se séparent de l'« animalité » en faisant de l'humain le seul animal omnivore refusant la consommation de viandes qui entraîne des souffances liées à l'élevage ou à l'abattage, alors que l'homme zoophage assumerait une nature « animale », quoique le terme « animal » ait été remis en question par le philosophe Jacques Derrida, dans son ouvrage L'Animal que donc je suis, où transparaît l'idée que l'homme n'est pas un « robot » qui doit suivre un « programme » parce qu'il le peut (c'est-à-dire être omnivore, parce que son organisme le permet : culturellement, les viandes consommées sont différentes – il y a des abattoirs pour les chiens et les chats en Chine par exemple, pratique du cannibalisme en Papouasie-Nouvelle-Guinée, refus de consommation de charcuterie chez les juifs et les musulmans, la consommation alimentaire d'insectes est inexistante en Europe mais non en Asie, etc.), mais est un animal de culture (« nature différée »), qui bâtit son univers humain par rapport à sa propre compréhension du monde qui l'entoure et le constitue toujours – la nature (« culture différée ») – , parce qu'il le veut (la philosophe Elisabeth de Fontenay, dans le silence des bêtes, considère que toute définition d'un « propre de l'homme » ou d'une « nature ou essence humaine », est dangereuse (et d'origine uniquement européenne), excluant ceux qui ne correspondent pas à cette définition à être relégué à une moindre humanité, les rapprochant du sort – souvent peu enviable – de l'« animal », terme trop général pour être valable d'un point de vue philosophique).

Carence en vitamine B12

Une carence en vitamine B12 peut être la conséquence d'un régime végétalien (excluant donc œufs, fromages, laits, miel etc.) sans suppléments [réf. nécessaire] (il faut au moins quatre à six ans d'un régime végétalien strict pour être carencé en B12). Tandis que tous les aliments issus du règne animal contiennent des quantités satisfaisantes de B12, peu de plantes en contiennent suffisamment. Quelques produits, comme la spiruline, sont parfois présentés comme d'excellentes sources de Vitamine B12, ce qui n'est pas le cas. Ils ne contiennent pas de vitamine B12 sous forme active (cobalamine). Toutefois, un assortiment de nourriture a des vitamines ajoutées comme les steaks aux céréales, des boissons douces, certains laits de soja, marmite, vegemite. Les suppléments de B12 tels que les pilules de vitamines sont souvent préparés à partir de déchets d'abattoir et ne conviennent donc pas aux végétaliens et végétariens, même si le nombre de marques ne contenant pas de produit animal augmente [réf. nécessaire].
Une étude menée par le docteur Helga Refsum sur 204 hommes indiens de 48 ans en moyenne, dont 1/3 de végétariens parmi eux, montre qu'une carence en vitamine B12 a pu être observée parmi ceux qui mangeaient régulièrement des œufs et de la volaille, et donc chez les non végétariens212. L'examen révèle que seulement 10 % des sujets étudiés présentaient un taux normal de vitamine B12 et, plus grave, que 52 % des sujets présentaient un déficit réel. Les auteurs de cette étude orientent aujourd'hui leurs recherches sur une éventuelle origine génétique de ces déficits observés en vitamine B12.






:signaltion: IMAGES A AJOUTER :signaltion:





Dans la culture et le cinéma


Littérature

Dans le roman de René Barjavel La Nuit des temps, l'héroïne est horrifiée d'apprendre que les humains actuels « mangent de la bête ». En effet, le peuple auquel elle appartient ne consomme pas d'animaux, à l'exception des marginaux ou asociaux vivant en dehors du système.
Dans la saga Le journal d'une princesse de Meg Cabot, l'héroïne est végétarienne.
Dans le cycle de L'Héritage, le héros devient végétarien au cours de sa formation de Dragonnier chez les Elfes, qui sont eux-mêmes lacto-ovo-végétariens. Il finira par faire une entorse à son régime sans viande lorsqu'en plein milieu du désert, il n'aura pas d'autre choix que de sacrifier la vie de deux lézards pour survivre à la traversée.
Dans la saga des Chevaliers d'Émeraude et sa suite, Les Héritiers d'Enkidiev, les Elfes et les Fées, même ceux qui sont Chevaliers, sont végétariens. Le Chevalier Kevin, après qu'il s'est débarrassé du sorcier Asbeth qui lui avait fait subir une mutation (qui s'est résorbée à la mort du sorcier) qui le rendait exclusivement crudi-carnivore et aveugle sous une lumière vive, il devient végétarien à la demande insistante de son épouse Maïwen (une Fée) et de ses enfants et finira par s'habituer à ce nouveau régime.


Cinéma

Dans le film Le Dictateur, le héros, barbier juif interprété par Charlie Chaplin, est végétarien, d'où le dialogue : - Je croyais que tu étais Aryen ? - Je suis végétarien.
Dans le film Sept Vies avec Will Smith, l'héroïne est végétarienne et explique que son chien l'est également.
Les héros respectifs des films d'horreur The Midnight Meat Train et Hostel sont végétariens.
Dans le film Terreur dans la savanne, l'une des héroïnes est végétarienne.
Dans le film Le Rayon vert, la protagoniste refuse de la viande à un repas, et se justifie devant ses amis.
Dans le film Détour mortel 2, l'une des héroïnes est végétarienne.
Dans le film La Belle Verte, de et avec Coline Serreau, Mila et toute sa communauté sont végétariens.
Dans le film La Dernière Chanson, Véronica (rôle interprété par Miley Cyrus) est végétarienne.


Télévision

Dans la série télévisée Les Simpsons, Lisa Simpson est végétarienne.
Dans la série télévisé Friends, Phoebe est végétarienne.
Dans la série télévisée Avatar, le dernier maître de l'air, Aang est végétarien.
Dans la série télévisée The Goode Family, toute la famille est végétarienne.
Dans le téléfilm et la série Dinotopia, humains et dinosaures ne consomment pas d'animaux à l'exception des tyrannosaures (espèce restée sauvage) d'une part et des humains en marge de la société tels que les brigands, d'autre part.
Dans la série télévisée Glee, Rachel Berry est végétalienne.
Dans la série télévisée Pretty Little Liars, Aria Montgomery est végétarienne.
Dans la série télévisée Bones, Temperance Brennan est végétarienne.
Dans la série télévisée Les experts, Sara Sidel est végétarienne.
Dans le manga Nadia et le secret de l'eau bleue, l'héroïne Nadia est végétarienne


_____

_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 16:14

Images, citations, liens



:signaltion: ####### _ EN CONSTRUCTION / A REVOIR _ ####### :signaltion:













:lienvers: http://www.veganisme.fr/index.html

Citations sur ce site :

La grandeur d'une nation et ses progrès moraux se mesurent à la manière dont elle traite ses animaux" - Mahatma Gandhi

"Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. De fait, celui qui sème la mort et la souffrance ne peut récolter la joie et l'amour" - Pythagore

"On n'a pas deux coeurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un coeur ou on n'en a pas" - Lamartine

"Viendra un jour où d'autres hommes tels que moi considéreront le meurtre des animaux comme ils considèrent aujourd'hui le meurtre des hommes" - Léonard de Vinci

"J'intercède en faveur de tous les animaux et les oiseaux. Je vous demande humblement de les aider et de les protéger contre les cruautés commises au nom de la science, de la recherche ou de la mode" - Mahatma Gandhi

"Rien ne bénéficiera autant à la santé humaine et aux chances de survie de la vie sur Terre que l'évolution vers le végétarisme" - Albert Einstein

"Je n'ai aucun doute qu'il fait partie de la destinée humaine, dans son évolution progressive, d'abandonner l'habitude de manger des animaux" Thoreau

"Les animaux sont mes amis, et je ne mange pas mes amis" - Georges Bernard Shaw

"La question n'est pas "Peuvent-ils raisonner ?", ni "Peuvent-ils parler ?", mais "Peuvent-ils souffrir?" - Jeremy Bentham

"En tant qu'êtres humains, je pense que notre nature profonde nous porte au végétarisme, ainsi qu'à faire tout notre possible pour éviter de nuire aux autres espèces" - le Dalaï Lama

"L'homme n'est moral que lorsque la vie en soi, celle de la plante et de l'animal aussi bien que celle des humains, lui est sacrée, et qu'il s'efforce d'aider dans la mesure du possible toute vie se trouvant en détresse" - Albert Schweitzer

"Les animaux de ce monde existent pour leurs propres raisons. Ils n'ont pas été faits pour les humains, pas plus que les noirs ne le furent pour les blancs, ou les femmes pour les hommes" - Alice Walker

"Vous-mêmes, vous n'aimez pas souffrir. Alors comment pouvez-vous infliger de la souffrance à d'autres êtres vivants ? Chaque tuerie est un suicide" - Ramana Maharshi

"Si nous traitons ainsi les animaux sans défense dans le but de faire bonne chère, comment pouvons-nous espérer atteindre dans ce bas-monde la PAIX dont nous sommes soi-disant si avides ?" - Georges Bernard Shaw

"Ce dont nous avons besoin est d'une morale infinie qui incluera aussi les animaux. La compassion atteindra sa pleine mesure et profondeur lorsqu'elle comprendra toutes les créatures et ne se limitera pas uniquement à l'humanité" - Albert Schweitzer

"Aussi longtemps que subsisteront la chasse, les abattoirs et la vivisection, subsisteront sur terre les camps de concentration, les guerres et la torture" - Jean Prieur

"Pourquoi devez-vous traquer l'animal jusqu'à son terrier, l'attendre et poser des pièges afin d'obtenir du plaisir en le tuant ? L'amour doit s'étendre à tous les êtres vivants" - Sathya Saï Baba

"Le meurtre d'une vache et le meurtre d'un homme sont les deux faces d'une même médaille. La vache est un poème de compassion. La protection de la vache signifie la protection de toutes les créatures muettes créées par Dieu. Les espèces inférieures nous adressent un appel d'autant plus puissant qu'il est muet" - Mahatma Gandhi

================================================
vu aussi sur le web :

Nous surpassons le chien quand il n’est pas capable de composer de symphonies, mais le chien nous surpasse quand nous ne sommes pas capables d’utiliser notre odorat pour sauver des vies.


================================================



Une sélection de sites intéressants


:lienvers: http://www.l214.com/ et liens dedans

:lienvers: http://www.petafrance.com/

:lienvers: voir aussi http://enfantvege.canalblog.com/ avec plein de recettes vegan


:lienvers: accessoirement : http://www.cuisinez-vegetalien.net/


:lienvers: http://www.veganpeace.com/fr/index.htm beau site, très complet, jeux, recettes, e-cartes, infos...


Tout le réseau national et international :
:lienvers: http://www.rescue-forum.com/annuaire-protection-animale-177/fondations-associations-nationales-internationales-1648/


:lienvers: http://www.lesmotsduvegetarisme.fr/
Ce site traite des mots du végétarisme (et des termes qui lui sont liés) en parcourant son vocabulaire à travers l'histoire, de l'Antiquité jusqu'à nos jours.
exemple :
On ne saurait non plus, comme le fait le Larousse gastronomique, parler de « pesco-végétarisme » (régime végétarien admettant le poisson). Ce terme, outre qu’il est absurde, est un barbarisme. Il faudrait parler de pisco- ou de pisci-végétarisme. « Le terme pesco-végétarien, calqué sur l’anglais qui l’a sans doute lui-même emprunté à une autre langue, est formé à partir de l’élément pesco-, inexistant en français. L’élément français correspondant au mot poisson est pisci-, du latin piscis, dont sont d’ailleurs tirés certains mots français comme pisciculture » (Le Grand Dictionnaire terminologique).






Pour convaincre les parents :

:lienvers: http://www.vegetarisme.fr/enfants.php?content=vegetarien_ficheenfantvegetarien

« Bien équilibré, le régime végétarien est excellent quel que soit l'âge »
approuvé par 60000 pédiatres et diététiciens

et :lienvers: http://vegetarisme.blogspot.fr/2007/07/les-sceptiques-vous-diront.html


albino

_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Prince Jules
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : Ancien du Club 7-12
Honneurs :


Ancien du forum



Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 13
Age : 19
invité(e) par : Kévin/Chat Errant
Passions et loisirs préférés : lecture
Humeur : tranquille :)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 16:37

et j'oubliais :

400 raisons officielles pour devenir vg

:lienvers: http://www.vegplanete.com/




Hana shiishai : :taienvmp:

_____________________________________________________________
Salut Invité Wink Tout ce qu'on a dit pendant ton absence > ICI
CLR=DODGERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Fée Morrigan
Membre Spécial/VIP
Membre Spécial/VIP
avatar

Grade/rang en + : Honneur ✩✩✩✩✩ Equitation Ethologie & 'Spécialiste Mythologie Celtique
' ' : Ordre des druides celtiques
Honneurs :


Ancienne du forum


Groupe Ethologie-Equitation










Sexe : Féminin
Age à l'inscription : 18
invité(e) par : Yoda
Passions et loisirs préférés : Equitation, arts martiaux, monde celtique, sciences, animaux, mythologie, ... ... ...
Humeur : Guerrière

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 5 Mar 2013 - 17:38

Il y a ce blog aussi :lienvers: http://lesmetamorphoses.unblog.fr/
Très très complet (protection animale + végétarisme) (bien que plus actif depuis 2008)

avec plein de liens dedans :


(liste : )

Paroles d’Animaux
Wedoo.com
Anti-vivisection

Antidote Europe
International Campaigns
Blogs amis

AnjelaniMugo angels
Boule de suif
SOS animaux

Cuisine végétarienne, recettes
Cuisinez végétarien
Le kit du végétarien
Menu de Réveillon sans cruauté
Défense animale

(SPA)
30 millions d’Amis
A.H.I.M.S.A
Alliance pour la suppression des corridas
Ani Mal à l’Âme
Animaux en souffrance
Animauzine
Anti-barbarerie
Association F.R.E.E
Droits des animaux
Fondation Brigitte Bardot
Fourrure Torture
OABA
PETA France
Refuge Noé
Stop Animals Genocid
Sur la piste du loup
Terre sacrée

Stop Animals Genocid
Ecologie

Défi pour la Terre
Fondation Nicolas Hulot
WWF
Forum

Forum animalier
Sites Végétariens
Alliance Végétarienne


Ce sont des sites qu'on connait bien, il faudra mettre à jour nos sujets dans la rubrique "animaux".

_____________________________________________________________
Morrigan, sorcière - Ça va, Invité ?  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Hugo du 75
M.CERTIFIÉ. Honneur ✩✩ (200 posts)
M.CERTIFIÉ. Honneur ✩✩ (200 posts)
avatar

Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 14
invité(e) par : prof du collège
Passions et loisirs préférés : kendo, tennis, lecture, animaux
Humeur : adéquate

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Ven 8 Mar 2013 - 18:17

C'est bien détaillé !)

_____________________________________________________________
Ma présentation : http://mome.exprimetoi.net/t869-salut-c-est-hugo-un-nouveau#8174
Revenir en haut Aller en bas
D. Lyre
Môme certifié
Môme certifié
avatar

' ' : Dresseur de mouches diplaumay
Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 12
invité(e) par : convention collective
Passions et loisirs préférés : jeux vidéos
Humeur : ^^

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Sam 9 Mar 2013 - 16:12

instructif
oui

_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
D. Lyre
Môme certifié
Môme certifié
avatar

' ' : Dresseur de mouches diplaumay
Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 12
invité(e) par : convention collective
Passions et loisirs préférés : jeux vidéos
Humeur : ^^

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Sam 9 Mar 2013 - 16:13

je viendrais voir le reste plus tard, et les questionnaires, je dois déjà sotir
a plus

_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
annonyme013
Môme certifiée
Môme certifiée
avatar

' ' : The fight Must go on !
Sexe : Féminin
Age à l'inscription : 16
Age : 22
invité(e) par : Fée Morrigan
Passions et loisirs préférés : Photographie, danse , écriture , dessin

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Lun 11 Mar 2013 - 15:53

Perso, je n'ai pas encore lu, mais je trouves que pour les végétariens qui ne mange pas de viande pour les animaux , c'est iréflechit, c'est nier la vie aux plantes !

_____________________________________________________________
The Fight Must Go On ! Quand on a 1000 raisons de pleurer , il faut trouver 1001 raisons de sourire

Get out disease and dance your Life ~
Revenir en haut Aller en bas
http://annonyme013.skyrock.com/
mevyn92
M.CERTIFIÉ. Honneur ✩✩✩✩
M.CERTIFIÉ. Honneur ✩✩✩✩
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 12
Age : 18
invité(e) par : Kevin (via msn2)
Passions et loisirs préférés : Internet, Potes, humour, Photographie, sport
Humeur : Heureux !

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Lun 11 Mar 2013 - 17:52

annonyme013 a écrit:
Perso, je n'ai pas encore lu, mais je trouves que pour les végétariens qui ne mange pas de viande pour les animaux , c'est iréflechit, c'est nier la vie aux plantes !

Tu est contre tout o.o
Revenir en haut Aller en bas
Kenny
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : « Anakin Skywalker »
Honneurs : Ancien du forum
Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 10
Age : 15
invité(e) par : catalogue des sites sérieux pour enfants

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Ven 15 Mar 2013 - 17:59

ok lu smile1

_____________________________________________________________
°|° Celui ou celle qui lit ceci a écrit  87 messages sur ce forum  smile1
Revenir en haut Aller en bas
Kenny
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié
' ' : « Anakin Skywalker »
Honneurs : Ancien du forum
Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 10
Age : 15
invité(e) par : catalogue des sites sérieux pour enfants

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Ven 15 Mar 2013 - 18:07

je vais au questionaire

_____________________________________________________________
°|° Celui ou celle qui lit ceci a écrit  87 messages sur ce forum  smile1
Revenir en haut Aller en bas
Damoiselle Amélie
Môme certifiée
Môme certifiée
avatar

Grade/rang en + : Membre d'Honneur
Honneurs :


Ancienne du forum





Sexe : Féminin
Age à l'inscription : 12
Age : 18
invité(e) par : le club 7-12 ans
Passions et loisirs préférés : chevaux
Humeur : ;)

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Sam 16 Mar 2013 - 10:22

* il faudrait qu'on mette les photos au bon endroit

en voilà en vrac :















_____________________________________________________________
Lilie_______  ².²
♬♪♫♬:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lesblogues.com
x-Chloé-x
Môme certifiée
Môme certifiée
avatar

' ' : Fruit Attitude :}
Sexe : Féminin
Age à l'inscription : 13
invité(e) par : ________ ___
Passions et loisirs préférés : _
Humeur : bonne humeur

MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   Mar 21 Mai 2013 - 16:08

up

_____________________________________________________________
:biggrin:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le végétarisme en détail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le végétarisme en détail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mome.exprimetoi.net :: Passions et loisirs :: > Passions et loisirs :: Cuisine - Alimentation-
Sauter vers: