mome.exprimetoi.net

Exprime-toi ! Discussions - Entraide et conseils - Prévention et lutte contre les abus - Espace pour les ados et enfants précoces
 
Infos ForumAccueilChatboxPortailNEWSFAQRechercherBlogs des membresS'enregistrerConnexionLIENS
Dim 22 Oct 2017 - 2:42

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Liens sécurité des mineurs sur internet



Connecte-toi pour voir la liste complète des derniers sujets
Derniers sujets importants
Nouveaux membres : présentez-vous et lisez les règles pour avoir accès aux rubriques


portes ouvertes sur le forum, pour les visiteurs cliquer ici

➾ Souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres = nouveau(x) membre(s)

➾ Règles du forum

Débats et discussions générales

➾ Retrouve tout ce qu'on a dit pendant ton absence Invité TOUS LES DERNIERS SUJETS : clique ici (après connexion)

Pour les autres sujets, merci de rentrer dans chaque rubrique.



_____Sujets au hasard_____


Les débats et discussions (pour tous)

➾ Remarque

➾ Que collectionne tu ?

➾ La lutte contre les agressions scolaires
➾ ça arrive aussi aux garçons
➾ Loups : les plus belles photos (extraits niveau visiteurs)
➾ autres articles en lecture libre pour les invités

Pour les questions insolites :


Divers

EPI
Enfants Précoces Infos



panneau en construction



Liens externes, sites, partenaires : cliquer sur le bouton :




































Traduire :



















Partagez | 
 

 ça arrive aussi aux garçons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ça arrive aussi aux garçons.   Dim 6 Jan 2013 - 19:01

Rappel du premier message :

J'aimerais poster ici un sujet que j'ai publié sur un autre forum. Je ne savais pas très bien dans quelle rubrique le poster alors j'espère que celle-ci est appropriée.


Bonjour chers ados

J’ai créé ce sujet pour parler d’un problème dont on parle TRES TRES peu, et qui concerne les abus sexuels sur les enfants.

On estime aujourd’hui qu’au moins 16% des femmes ont subi des abus sexuels dans leur enfance. Heureusement, nous entendons aujourd’hui de plus en plus parler des agressions envers les jeunes filles (ou petites filles). Cela parait moins tabou et moins improbable. Pourtant, entendons-nous parler des abus sur les garçons ?
Une des nombreuses idées reçues qu’on entend à propos de ce problème est qu’un garçon ne peut pas être agressé sexuellement à la manière d’une fille, et que même si c’est le cas, il n’en souffrira pas autant. C’est TOTALEMENT FAUX.

Un garçon souffrira autant qu’une fille, voire plus car justement sa souffrance ne sera pas toujours prise au sérieux. Aujourd’hui, la plupart des hommes ayant subi un abus dans leur enfance refusent soit d’en parler, soit d’admettre que ce traumatisme a eu une conséquence sur leur vie. Ils agissent ainsi par honte, car (je cite le psychiatre François Louboff) : « l’abus sexuel des garçons n’a pas encore acquis de légitimité sociale, contrairement à l’abus sexuel féminin » . Les mouvements féministes ont lutté contre les agressions sur les femmes et les filles, représentant la femme comme victime et l’homme comme tortionnaire ou agresseur. Les hommes n’ont pas eu cette opportunité et beaucoup se cachent dans la honte et le silence. Il suffit de voir le nombre de témoignages écrits par des femmes alors qu’on n’en trouve presque aucun par des hommes.
Savez-vous, par ailleurs, que les femmes elles-mêmes peuvent être abuseurs ? Soit en étant complice, soit en étant seule actrice de l’abus. 40% des abus sexuels sur garçons sont ainsi provoqués par des femmes (contre 6% des filles).

Personne ne parle de cela. Les victimes masculines sont à peine écoutées, à peine regardées, que ce soit dans la vie ou sur le plan pénal (oui, oui). On pense qu’un garçon est forcément consentant, ou que le viol sur garçon n’existe pas (et par une femme, encore moins). Tout d’abord, un abus sexuel prend de nombreuses formes, il peut même y avoir de l’abus sans contact. Et sachez-bien qu’un agresseur peut avoir beaucoup d’ingéniosité pour trouver tous les moyens possibles d’abuser un enfant, quel que soit son sexe. Deuxièmement, un petit garçon est un enfant au même titre qu'une petite fille et les conséquences psychologiques voire physiologiques que ce traumatisme aura sur lui seront tout aussi importantes. Seuls 31% des garçons ont osé dévoiler leur agression enfant, contre 61% des filles. Certaines victimes masculines elles-mêmes se persuadent qu’elles ont juste connu une « initiation sexuelle » ou une « expérience précoce », alors qu’elles ont été simplement abusées.
Devant l’absence de considération de leur entourage (et de la société toute entière), elles n’ont d’autre choix que d’adopter ce mode de pensée absurde et stupide, et de nier leur traumatisme, leur souffrance.

Alors ne tombez pas dans ce piège, OUI un garçon peut être autant abusé qu’une fille, et OUI l’inceste et l’abus existe pour les garçons aussi.

Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas en parler que ça n’arrive pas ou très rarement. Cela arrive (trop) fréquemment et dans tous les milieux, tous les pays. Si un garçon qui lit ces lignes a vécu quelque chose qu’il trouve anormal ou dérangeant, il ne faut pas qu’il minimise ce qu’il a vécu, il faut en parler, ne pas tomber dans le piège de la honte et de l’indifférence, il faut au contraire crier sa douleur et l’exposer. Vous avez le droit d’exister et votre souffrance aussi. Et même si personne ne veut vous écouter, vous comprendre (famille, amis, justice) continuez de vous battre. C’est trop important.

Si certains d’entre vous, garçons ou filles, ayant subi des abus, désirent parler de ce qu’ils ont vécu, ma maman et moi sommes prêts à les écouter et essayer de les aider. Il suffit de m’envoyer un MP (message privé).

Voici pour finir une liste d’ouvrages qui peuvent en aider certains, ou simplement informer à ce sujet :

- J’aimerais tant tourner la page (pas trop complexe et très bien fait) François Louboff

- Ça arrive aussi aux garçons (« Lors de sa parution en 1997, ce livre n’avait reçu aucun écho dans les médias, le sujet des abus sexuels sur des garçons étant alors perçu comme trop sensible, voire tabou. Avec cet ouvrage, toujours novateur puisqu'il n'existe encore que très peu d'études traitant de ce sujet, Michel Dorais aborde les questions existentielles que se posent ces garçons et les phases critiques qu'ils traversent. Il nous révèle les stratégies qu'adoptent les victimes pour tenter de préserver leur intégrité et leur masculinité. Enfin, il propose des moyens d'aide et de prévention. »)

-Tais-toi et Pardonne (le récit d’un homme essayant de faire valoir son statut de victime contre une justice qui ferme les yeux)

Tous ces livres sont disponibles sur le site de la FNAC, nous en avons d’autres si cela vous intéresse.



Merci d'avoir pris le temps de lire ces mots.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Chat errant
✩✩✩ ✩ ✩✩✩
✩✩✩ ✩ ✩✩✩



MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mer 23 Jan 2013 - 9:50

Petit Prince Oscar : j'ai essayé de remonter le sujet sur l'autre forum mais l'ordinateur a encore planté au moment où j'envoyais mon message.
:sweat: (probablement accentué par leurs publicités qui mettent trop de temps à charger la page pour un très vieil ordinateur comme le nôtre, comme on a déjà dit)
Mais si je peux j'y retournerais
Revenir en haut Aller en bas
http://astronomie-plateform.guildjdr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Lun 18 Fév 2013 - 11:52

Je suis d'accord avec tout ce que vous dites. Mon sujet n'a pas beaucoup duré sur le FDA mais ce n'est pas grave je m'y attendais un peu. Merci d'avoir tout lu.
En effet les sites sont très biens.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Gris Bouillαge
Membre +40 messages
avatar

Grade/rang en + : Môme certifié compte 'correspondants'
Honneurs :

Ancienneté


Groupe Correspondants KOTW


Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 14
Humeur : (-)

MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mer 13 Mar 2013 - 15:08

:goodpost: :upup:

_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Franck L
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Ven 19 Juil 2013 - 23:09

Bonjour

Je pense que vous faites erreur quand vous déclarez qu'on parle très très peu des abus sexuels sur les enfants.
Bien sur, on n'en parle pas tous les jours dans les médias, mais le sujet reste d'actualité et de nos jours la population est davantage sensibilisé. C'est beaucoup moins tabou qu'il y a quelques années. On ose enfin davantage en parler.
Les professionnels en charge de ces affaires ne font pas tellement de différence entre une victime garçon et une victime fille. Ils ont l'habitude de ça. Pour eux, c'est la gravité de l'agression qui compte, et ils savent très bien que la pédophilie ou l'inceste peut toucher aussi bien les garçons que les filles.
Pensez vous que les policiers, les magistrats, les psychologues, les associations spécialisées précisément dans cette lutte, ne soient pas au courant de cette information ? Parmi les nombreux signalements qui leur arrivent, il n'y a pas que des victimes filles.

Quand vous dites
Citation :

Pourtant, entendons-nous parler des abus sur les garçons ?
- Une des nombreuses idées reçues qu’on entend à propos de ce problème est qu’un garçon ne peut pas être agressé sexuellement à la manière d’une fille
- « l’abus sexuel des garçons n’a pas encore acquis de légitimité sociale, contrairement à l’abus sexuel féminin »
peut-être faites vous allusion aux victimes adultes, un homme ayant plus de honte à évoquer ce type d'agression qu'une femme et moins de facilité à se confier ? (Ou si cette personne a été victime dans l'enfance).

En effet c'est vrai que l'opinion publique aura plus de mal à imaginer une agression sexuelle sur un homme que sur une femme, mais fait beaucoup moins cette différence quand il s'agit d'un enfant. On ne parle pas d'agression sur fillette ou d'agression sur garçon mais plus globalement d'agression sur enfant. Je ne pense pas que le fait que ça soit un petit garçon qui soit victime soit si étonnant que ça dans l'esprit du public (contrairement au fait que ça soit un homme, et non un enfant ou une femme).
C'est par contre plus commun de penser que l'agresseur est toujours un homme, comme si les pédophiles étaient toujours un homme d'un certain âge, avec un physique bien caricaturé.
Il y a des femmes pédophiles et des adolescents prédisposés à la pédophilie (adolescents proches de la majorité bien entendu).

Citation :
Les mouvements féministes ont lutté contre les agressions sur les femmes et les filles, représentant la femme comme victime et l’homme comme tortionnaire ou agresseur. Les hommes n’ont pas eu cette opportunité et beaucoup se cachent dans la honte et le silence. Il suffit de voir le nombre de témoignages écrits par des femmes alors qu’on n’en trouve presque aucun par des hommes.
Probable, mais là il s'agit de l’œuvre des mouvements féministes. Ce n'est pas pour autant que tout le monde adopte toutes leurs pensées, même chez les femmes.

Citation :
Les victimes masculines sont à peine écoutées, à peine regardées, que ce soit dans la vie ou sur le plan pénal (oui, oui). On pense qu’un garçon est forcément consentant, ou que le viol sur garçon n’existe pas (et par une femme, encore moins).
Là encore, détrompez-vous. Vous mélangez les actions pénales sur des faits commis sur des mineurs, et celles sur des faits commis sur des garçons plus âgés (adultes et mineurs de 16 à 18 ans).
La justice pénale ne fait pas la différence sur le sexe de la victime et on voit dans les tribunaux aussi bien des affaires concernant des garçons que des filles quand il s'agit de jeunes mineurs.
Je ne peux pas avancer un pourcentage mais il me semble qu'un juge d'instruction ne dira jamais "ce n'est pas possible car la victime est un garçon".

La conscience collective, le grand public, n'est pas formé pour ça, mais très globalement, plus rien n'est étonnant dans ce monde, et ne trouvera pas que c'est extraordinaire que ça soit un garçon et non une fille qui soit victime.

Que moins de garçons aient osé dévoiler leur agression enfant par rapport aux filles, c'est fort plausible, mais il reste aussi une part de filles qui ne l'ont pas dévoilé non plus. Et peut-être que certains garçons en ont parlé à leurs proches, ou à un psychologue, ou autre, sans en parler à la justice parce qu'il y a prescription, ou parce que l'agresseur est inconnu, ou a disparu dans la nature après des dizaines d'années... et tout ça les statistiques ne peuvent pas le savoir.

Citation :
Devant l’absence de considération de leur entourage (et de la société toute entière), elles n’ont d’autre choix que d’adopter ce mode de pensée absurde et stupide, et de nier leur traumatisme, leur souffrance.
Il y a aussi des filles, jeunes ou devenues plus âgées, qui ne sont pas plus écoutées.
Et ma question (ironique sans doute) serait qu'allez vous faire contre cet entourage qui refuse d'écouter?, qu'allez vous faire contre cette justice parfois aveugle?, un défaut de dossier? un mauvais avocat?
Rien.

Ce qui n'empêche pas, je suis d'accord là dessus, d'essayer d'en parler au plus grand nombre, mais sans se dire que rien n'est jamais fait s'il s'agit d'un enfant de sexe masculin qui est victime. Ça, c'était il y a des années peut-être, mais pas au 21ème siècle.

Citation :
un garçon peut être autant abusé qu’une fille, et OUI l’inceste et l’abus existe pour les garçons aussi
Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas en parler que ça n’arrive pas ou très rarement. Cela arrive (trop) fréquemment et dans tous les milieux, tous les pays.
Tout ça, on en est fort conscients. S'il peut y avoir certaines personnes étonnées, une bonne majorité le sait déjà.
Pour d'autres, qu'on quoi fasse, s'ils sont bornés ils le resteront, aussi fort que vous puissiez crier et quelles que soient les preuves que vous avancerez. Laissons ces gens là de côté, dans leur monde.

Citation :
Si certains d’entre vous, garçons ou filles, ayant subi des abus, désirent parler de ce qu’ils ont vécu, ma maman et moi sommes prêts à les écouter et essayer de les aider. Il suffit de m’envoyer un MP (message privé).
C'est gentil de votre part, mais je n'ai pas subi d'abus, d'une part, et d'autre part les invités ne peuvent pas envoyer de message privé. Surtout, ce site semble déjà avoir tout ce qu'il faut comme liens vers des professionnels de toutes sortes.
Il existe aussi différents sites et des forums de discussions spécialisés, également, sur internet. Je ne vois pas ce que vous pourriez apporter de plus, à part une oreille attentive, c'est fort louable, mais pour une éventuelle aide ou des conseils, autant faire appel à des personnes entraînées et compétentes.


Merci néanmoins de cet article intéressant même si je pense que certains points de vue peuvent être nuancés par rapport au sexe de la victime, comme j'ai tenté de l'expliquer.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Lun 29 Juil 2013 - 19:25

Je n'ai rien à répondre, c'est un peu blasant.

Je rappelle juste que j'ai 13 ans et demi, que je fais les choses comme je peux, et que je sais avoir raison car je parle de certaines choses par expérience. J'ai eu droit à des phrases comme "tu imagines si tu avais été une fille, ça aurait été pire" et je ne suis pas le seul. Même dans les domaines concernés comme la justice. Une oreille attentive c'est déjà pas mal je crois.

Non je parlais aussi des petits garçons et pas que des hommes. Je ne dis pas que ça arrive tout le temps ou que les filles sont toujours écoutées. C'est une mauvaise interprétation.

Vous vous trompez, lorsque vous dites que la conscience collective est très éveillée. Je n'ai pas de statistique à ce propos, mais beaucoup d'exemples et de témoignages. Chacun son opinion après tout, je n'ai pas le coeur à débattre, c'était avant tout une vérité importante à dire pour moi, de même que ça l'a été pour d'autres.

Je n'ai aucune prétention autre que d'écouter et soutenir les personnes en difficulté.

Maintenant je m'en vais.

Au revoir
Revenir en haut Aller en bas
Franck L
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Lun 29 Juil 2013 - 22:14

Citation :

Je n'ai rien à répondre, c'est un peu blasant.

Je rappelle juste que j'ai 13 ans et demi, que je fais les choses comme je peux, et que je sais avoir raison car je parle de certaines choses par expérience. J'ai eu droit à des phrases comme "tu imagines si tu avais été une fille, ça aurait été pire" et je ne suis pas le seul. Même dans les domaines concernés comme la justice. Une oreille attentive c'est déjà pas mal je crois.
Je ne vois pas en quoi c'est blasant. Mon argument est plein de "peut-être", il ne s'agit pas d'un débat mais d'une simple discussion qui se veut à la recherche de précisions, de manière courtoise.
Moi je précisais simplement que de mon côté, j'ai pu entendre dans certains cas (ce qui ne veut pas dire "dans tous les cas") qu'une amélioration des pensées habituelles à ce sujet avait eu lieu (au cours des dernières décennies).

Ma réponse a commencé ainsi :
Citation :
Je pense que vous faites erreur quand vous déclarez qu'on parle très très peu des abus sexuels sur les enfants.
Bien sur, on n'en parle pas tous les jours dans les médias, mais le sujet reste d'actualité et de nos jours la population est davantage sensibilisé. C'est beaucoup moins tabou qu'il y a quelques années. On ose enfin davantage en parler.
Davantage signifie un peu plus, je n'ai pas dit que toute la société était complètement "instruite à 100%" sur le sujet ni qu'
il n'y aura plus de progrès à faire.

Entre parenthèses, si tout était dit dans les médias et si on était informés de tout ce qui se passe, croyez bien que ça serait très alarmant. Les médias ne disent pas tout, soit parce qu'il n'y a pas assez de temps pour ne pas aller à l'essentiel de l'actualité soit parce qu'il y a certaines choses à ne pas dire.
Mais les adultes en sont conscients plus ou moins.
Qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille ?

Pour revenir au sujet, si vous n'avez que 13 ans, comment pouvez vous comparer avec ce qui était "établi" il y a 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans, alors que tout était tabou à ces époques - attention il ne s'agit pas d'une moquerie mais d'une interrogation : avez-vous étudié des faits, comparé des données sociologiques, etc; ? Car ce n'est pas évident, je l'accorde.

En d'autres termes, je disais qu'à mon sens, même si tout n'était pas encore parfait bien sur, la justice, les psychologues, étaient mieux formés maintenant qu'il y a plusieurs années en arrière - et qu'à ce propos, je pense (et mille pardons si je me trompe) qu'on parle davantage d'agressions sur mineurs que d'agressions sur fille/ou garçon, on fait moins la différence - ce qui ne veut pas dire qu'il ne reste pas d'à-prioris - on accepte un peu plus le fait que la victime puisse être un garçon.

(Un peu de même qu'on se rend compte que les bandes de racailles des banlieues sont parfois exclusivement des bandes de filles > ça rentre un peu plus dans les moeurs)


Citation :

Non je parlais aussi des petits garçons et pas que des hommes. Je ne dis pas que ça arrive tout le temps ou que les filles sont toujours écoutées. C'est une mauvaise interprétation.

je reprends donc ma phrase en mettant le "peut-être" et le point d'interrogation en gras :

Citation :
peut-être faites vous allusion aux victimes adultes, un homme ayant plus de honte à évoquer ce type d'agression qu'une femme et moins de facilité à se confier ? (Ou si cette personne a été victime dans l'enfance). ?

En effet c'est vrai que l'opinion publique aura plus de mal à imaginer une agression sexuelle sur un homme ... (etc)...



Citation :

Vous vous trompez, lorsque vous dites que la conscience collective est très éveillée. Je n'ai pas de statistique à ce propos, mais beaucoup d'exemples et de témoignages.
Je n'ai pas dit ça. J'ai écrit les choses suivantes :
Citation :
En effet c'est vrai que l'opinion publique aura plus de mal à imaginer une agression sexuelle sur un homme que sur une femme,
Citation :
La conscience collective, le grand public, n'est pas formé pour ça
Je me suis peut-être mal expliqué, mais je voulais simplement dire qu'on entend davantage parler de nos jours d'agressions sexuelles sur les enfants de manière générale, par rapport à ce qui était encore tabou il y a quelques années.

Je voulais aussi souligner le fait que les professionnels de l'enfance étaient un peu mieux formés qu'auparavant à ce problème - sans pour autant déclarer que tout était acquis.

Je n'ai pas contredit votre article [de plus ça l'a remonté à la surface], toutefois j'ai donné mon point de vue, celui de mon entourage, qui n'est pas "l'absolu" des témoignages, pas plus que votre témoignage et ceux dont vous avez entendu parler ne représente la totalité des témoignages ou des pensées de toute la population.

Je n'ai pas dit que vous aviez tort (j'aurais mieux fait de me taire finalement)
Ce n'était qu'une nuance. Mais si on ne peut plus donner son avis (avec le droit aussi de se tromper) ...


Citation :

Chacun son opinion après tout, je n'ai pas le coeur à débattre, c'était avant tout une vérité importante à dire pour moi, de même que ça l'a été pour d'autres.

Je n'ai aucune prétention autre que d'écouter et soutenir les personnes en difficulté.

Maintenant je m'en vais.

Ce n'est pas un débat comme je l'écris un peu plus haut.
C'est un bon article, je voulais juste donner un point de vue que je sais très bien ne pas être la vérité absolue.

C'est très bien de vouloir écouter et soutenir les personnes en difficulté, et il semble que c'est le but de ce forum.

Alors c'est MOI qui m'en vais. Adieu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mar 30 Juil 2013 - 9:43

Je sais que Frank L ne viendra plus mais je me permettrai de répondre tout de même.
Je m'excuse pour le ton un peu brutal que j'ai pu utiliser. Sans vouloir chercher de justification je vis des jours très difficiles et j'ai du le laisser transparaitre.

Je répondrai simplement que bien sûr, je n'ai pas seulement basé ce sujet sur une expérience personnelle (bien au contraire même) j'ai lu des ouvrages de psychiatres et de sociologues. Le titre de ce sujet est lui-même tiré d'un livre du même nom : ça arrive aussi aux garçons.
Je conseillerai à ceux qui demeurent dubitatifs quant aux vérités que j'expose (qui ne concernent pas TOUS les cas, je n'ai pas dit cela) de lire aussi cette page : cliquez ici

C'est en lisant ces études que j'ai découvert tout cela justement. Par ailleurs je précise que je ne considère pas du tout que tous les garçons victimes ne sont pas écoutés, ni que toutes les filles le sont. J'admets aussi que la société a fait des progrès à ce propos, je pense simplement qu'elle doit en faire d'autres. Je vous suggère aussi de découvrir le reportage de Jérome Nozet sur son combat (très difficile) pour la justice, si je retrouve le lien je le ferai savoir.

Merci d'avoir donné votre avis et apporté vos éclaircissements.
Revenir en haut Aller en bas
Prince Maxence
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Grade/rang en + : Môme d'Honneur
Honneurs :


Ancien du forum


Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 10
Age : 15
invité(e) par : Kévin
Passions et loisirs préférés : sport et divers

MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mar 30 Juil 2013 - 14:14

Citation :
je vis des jours très difficiles

et on ne peut rien faire ?

_____________________________________________________________
albino clique sur moi pour savoir tout ce qu'on a dit depuis ta dernière visite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mer 31 Juil 2013 - 17:47

Non pas vraiment Maxence mais merci beaucoup de ta gentillesse.
J'espère que ce sujet intéressera encore.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Aigle de la colline
Môme certifié
Môme certifié
avatar

Sexe : Masculin
Age à l'inscription : 15
Humeur : moldave @ਐฟ☠☻♒♔

MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   Mer 31 Juil 2013 - 18:22

:/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça arrive aussi aux garçons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ça arrive aussi aux garçons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mome.exprimetoi.net :: Le forum :: ESPACE VISITEURS-
Sauter vers: